Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

www.fsgt94.org

Le site du sport populaire en Val-de-Marne

Accueil «   Les activités «   Montagne Escalade «   Législation réglementation «  

Les clubs d'escalade du Val-de-Marne contrôlés !

par la DGCCRF et la DDJS

En janvier, les clubs d'escalade du département ont subi un contrôle conjoint
  • de la direction départementale de la jeunesse et des sports (DDJS) et
  • de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)

Le contrôle portait sur les "Equipements de protection Individuels " (EPI) qui, en cas de location ou de mise à disposition doivent répondre aux exigences du décret n° 94-689 du 5 août 1994 et du décret  2004-249 du 19 mars 2004 . Il semble qu'il faille appliquer la norme AFNOR XPS 72 701 (dont voici le résumé , la version intégrale est payante) ; qui semble encore (janvier 2007) en cours de validation.

Mais un certain nombre d'autres remarques ont été faite par les personnes qui sont venues contrôler :
  • absence d'affichage des diplômes (cet affichage concerne uniquement l'encadrement contre rémunération !)
  • les tapis qui ne seraient pas aux normes ;
  • l'absence de mode d'emploi du mur d'escalade ,
  • le coté anormal d'une pratique auto-encadrée ,
  • etc...
Les clubs ont reçu un rapport (peu alarmant) de la direction départementale de la Jeunesse et des Sports (*) mais pas encore (16 février) de la DGCCRF

Mais il faut peut être se préparer à une action collective :
  • si des normes de plus en plus stupides et déresponsabilisantes prolifèrent ;
  • si le rôle de contrôle des directions départementales jeunesse et sport s'amplifie dans un sens d'interprétation stricte et tatillonne de toutes sortes de textes, normes et circulaires ;
  • si toutes ces tracasseries tendent à déstabiliser la vie associative et l'engagement bénévole.
N'hésiter pas à signaler d'autres contrôles et à donner votre avis en ajoutant un commentaire (ci-dessous).

Lors de la réunion du 15 févier le collectif départemental a décidé de faire une réponse commune.
dvaubaillon
le 7 fév. 2007
C'est au tour de quatre plus fsgt escalade de vitry sur seine d'être
controlée par jeunesse et sport et la répression des fraudes par une visite
surprise mercredi dernier - nous assistons à une véritable offensive de
contrôle de nos associations à but non lucratif. bien que nous ayons
toujours jouer la transparence des biens publics auprès de nos adhérents et
auprès de tous ceux qui nous subventionnent - commune et département - les
responsables de l'association ne restent pas insensibles à cette action ,
estimant que cela entrave l'activité bénévole pour le développement du sport
pour tous. Nous allons nous mobiliser  au côté de nos représentants et
observer le déroulement de cette opération, saisissant les moyens de faire
face à cette situation.

lionel besnard

CAPPEAU Rémi Jacques Eugène
le 4 fév. 2007
Pas possible de faire un rappel à la Mairie dIvry, il y a vigil à l'entrée !
dvaubaillon
le 30 jan. 2007
Bonjour,
Il serait intéressant de savoir si la bureaucratie sécuritaire met autant de zèle à controler les cordes pourries des structures privées d'escalade. De notre coté il me semble évident que les responsables de clubs, qui sont également celles et ceux qui grimpent avec le matériel à disposition ne sont pas suicidaires au point de ne pas s'inquieter de l'état du susdit matériel.
De là à conclure que se qui gène l'ordre moral sportif et bureaucratique c'est, comme le dit Fernando, notre démarche autogestionnaire, responsable et associative...
Il faut résister : c'est pourquoi la réunion de la commission montagne escalade du jeudi 15 février sera importante. Rendez vous à 19 heures au comité et , d'ici là, réfléchissez aux actions. Pourquoi pas la descente en rappel de la façade d'un bâtiment public ?
Daniel V

Modifié par ddupuis le 16 fév. 2007

bpoindron
le 29 jan. 2007
En ce qui concerne la vérification des EPI. Ils demandent une trace ecrite des vérifications.

Sur le site de Petzl www.petzl.fr il y a un recapitulatif de la verification avec un outil informatique et des fiches.
CAPPEAU Rémi Jacques Eugène
le 28 jan. 2007
Bonjour à tous
Je pense qu'il faudrait que le Comité achète cette fameuse norme sur les EPI pour savoir de quoi ça parle, et la mettre à dispo des clubs. On saura exactement ce qu'elle nous oblige de faire pour les différencier des demandes peut être farfelues de ces contrôles. Il faudrait aussi s'inspirer de la gestion du matériel à la mode de Champigny pour permettre aux autres clubs de gérer leur historique-matos.
Quant aux tapis d'Ivry, on a qu'à faire une demande de sub à la DRDJS. Il est à noter que le sol au bas du mur d'Ivry est souple et à une époque assez récente ils étaient à la pointe de la technologie ! Quant à l'affiche sur les diplômes d'état, la DRDJS n'a qu'à nous en donner une pour qu'on puisse l'afficher, si les tableaux d'affichage sont assez grands !
Mais je suis d'accord avec Luc, la force du milieu associatif, vient de sa capacité à former des grimpeurs autonomes en espérant qu'ils n'oublient pas comment ils l'ont été. La prise en charge des débutants en est la clé.
Rémi

Modifié par ddupuis le 16 fév. 2007


Pintado Fernando
le 27 jan. 2007
> Bonjour, c'est en effet inquiètant que ces contrôles surprises et tatillons. Assiste-t-on à une offensive bureaucratique en direction du nomde associatif (encore un coup des services de Sarko En tout cas, s'il s'agit de vérifier que le matériel utilisé n'est pas HS, passe, mais dans ce cas, une rencontre avec ces services pourrait nous aider à mettre en garde les clubs sur les questions de durée de vie du matos. Par contre si nous sentons qu'il y a une volonté de contrôle pointilleux voire avec sanctions contre les clubs pour des pratiques d'autogestion de l'activité, là il faut s'organiser pour empêcher une offensive de "lordre moral" sportif. Cela mérite que nous organisions une rencontre entre clubs. Je me sens aussi particulièrement visé puisque toute notre pratique à Vertical12 repose sur cette autogestion. A+ Fernando

Luc Barruel (RSCC escalade)
le 27 jan. 2007
Il sera important de faire le point de l'ensemble des comptes-rendus afin faire le point de l'ensemble des remarques puis de voir si on réalise une action commune auprès de la DDJS, de ministère de la jeunesse et des sports, du Conseil Général du 94, de la FFME...
Perso, la meilleure protection c'est la formation, la responsabilisation de l'ensemble des grimpeurs...
Luc

Modifié par ddupuis le 16 fév. 2007


 
Partager
Partager sur Facebook
Poster sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Référencer cette page
Surveiller
Fichiers récents
Voir aussi